Idées de voyages uniques | Conseil individuel | Service de concierge assuré 24h/24h | Horaires d’ouverture 08 - 22 h

Culture et tradition

Alphabétisation

Aujourd’hui un bon quart des dépenses civiles du budget de l’État est versé dans le système éducatif. Une telle importance n’a pas toujours été accordée à l’éducation en Oman. Jusqu’en 1970, il n’y avait que des écoles coraniques dans le pays, qui étaient principalement axées sur l’enseignement des valeurs religieuses, ainsi que trois écoles publiques. Il s’agissait d’écoles primaires pour garçons, dont une à Mascate, une à Mutrah et une à Salalah. Dans l’ensemble du pays, seulement 909 élèves ont reçu un enseignement, effectué par une trentaine d’enseignants. Ce n’est que dans les années qui ont suivi qu’un système scolaire gratuit pour le peuple omanais a été mis en place, dont la qualité se détache certainement du reste du monde arabe. Cependant, les générations qui n’ont pas bénéficié d’un tel système scolaire n’ont pas été oubliées dans l’élaboration de la politique de l’éducation.

L’analphabétisme – un problème des générations plus âgées

En raison de la croissance du système éducatif omanais, l’écart entre les jeunes et les personnes âgées en matière d’éducation s’est naturellement agrandi. Mais le Sultan Qaboos a simultanément aussi mis en place un bon système d’éducation des adultes, qui ne cesse de s’améliorer. Il existe aujourd’hui environ 250 centres d’éducation des adultes et 180 centres d’alphabétisation ouverts à tous les citoyens adultes de l’Oman. Toute personne qui le souhaite peut recevoir un enseignement en arabe, écrit et parlé, ainsi que dans diverses autres formes d’éducation.

Un progrès dans toutes les régions du pays

Pendant que les habitants des villes ont été rapidement et efficacement intégrés dans le système éducatif au cours des dernières décennies, cette évolution tend à être plus tardive dans les régions rurales. Comme l’Oman est un pays immense, qui n’est que faiblement peuplé dans certaines régions, la création de possibilités d’éducation n’est souvent pas facile, surtout dans ces régions rurales. Néanmoins, l’alphabétisation est désormais aussi arrivée dans les régions désertiques, les petits villages et les villes dans les oasis ou au bord des déserts. Surtout les femmes âgées se servent des possibilités d’éducation pour les adultes, car elles ont eu peu d’occasions d’apprendre à lire et à écrire dans le passé.