Idées de voyages uniques | Conseil individuel | Service de concierge assuré 24h/24h | Horaires d’ouverture 08 - 22 h

Culture et tradition

L’encens de l’Oman

La tradition veut que les caravanes de chameaux aient dû faire des marches de plus de 100 journées pour atteindre leur destination à Gaza après 3400 kilomètres. A l’époque de l’Empire romain, l’encens était considéré comme le remède miracle des dieux et était transporté par tonnes. La forte demande d’encens dans les actes rituels est à l’origine de la prospérité de la Route de l’Encens et des villes et empires qu’elle relie depuis le Ve siècle avant J.-C.

La Route de l’Encens signifiait un énorme essor de l’économie pour les régions voisines, et c’est ainsi qu’au VIIIe siècle avant J.-C., des bijoux, de l’or et d’autres objets de valeur étaient également commercé par cette route. Aujourd’hui, la plupart des anciens chemins des caravanes sur la Route de l’Encens ont été emportées par le vent et ses villes se sont enfoncées dans le sable. Seules quelques oasis solitaires apparaissent encore de temps en temps. En 1984, des images satellites ont montré un croisement de trois routes commerciales. On a commencé à faire des fouilles et les ruines d’une ville ont été trouvées, que certains chercheurs croient être la légendaire ville de Wubar. Dans le conte des Mille et Une Nuits, Wubar était décrit comme l’Atlantide du désert, qui fut détruite par Allah parce que ses habitants étaient devenus arrogants et cupides.