Idées de voyages uniques | Conseil individuel | Service de concierge assuré 24h/24h | Horaires d’ouverture 08 - 22 h

Voyager en Oman

Les régions de l’Oman

Région de la capitale

La région autour de la capitale Mascate est très peuplée. Elle constitue également le centre économique et politique du pays. La région est bordée de la ville de Seeb à l’est et par Quriat à l’ouest. A l’ouest, il y a une côte plate avec de belles plages de sable, qui s’étend jusqu’à Ras al-Hamra. La côte à l’est est caractérisée par des falaises qui descendent jusqu’à la mer et forment ainsi des baies. Mascate se trouve dans une de ces baies.

Batinah

Le littoral du nord, à l’ouest de la région de la capitale, s’appelle la plaine de Batinah. C’est la principale région de productions agricole. Elle s’étend 250 kilomètres vers le nord jusqu’aux Émirats Arabes Unis. La côte plate est d’environ 15 à 30 kilomètres de longueur et les montagnes de Hadjar s’enchaînent juste derrière. Au bord de la mer, il y a des plages de sable, clos par un mur pour proteger les localités côtières. Ainsi, derrière le mur s’est formée une bande de lagune, dans laquelle des jardins ont été aménagés et dans lesquels poussent des fruits. Grâce à la fertilité de la région, la Batinah est très peuplée. Les habitants vivent de l’agriculture et de la pêche.

Al-Dakhiliyah

Contrairement à Batinah, la région d’Al-Dakhiliyah n’est pas située à la côte et elle est principalement caractérisée par les montagnes du Hajar. Dans cette région se trouve le massif montagneux Jebel Akhdar avec le Jebel Shams (en anglais « sun mountain »), qui, avec ses 3000 mètres de hauteur, est la plus haute montagne du sultanat de l’Oman. Dans le sud de la région, il y a des oueds profonds qui transportent l’eau sous terre. Ils constituent la base du système d’irrigation omanais « falaj ».

Al-Sharqiyah

Dans la région orientale d’Al-Sharqiyah se trouvent également des parties des montagnes de Hadjar. La région est caractérisée par des roches calcaires et des oueds profonds. Dans le sud des montagnes, il y a quelques oasis, qui constituent la zone la plus peuplée de la région. D’un côté, Al-Sharqiyah confine au désert de Wahiba, de l’autre côté, il y a une côte rocheuse et escarpée.

L’intérieur du pays

L’intérieur du pays, donc la zone située entre le nord de l’Oman et le Dhofar, est que peu peuplée. La région est également connue sous le nom de Jiddat al-Harasis, d’après une tribu bédouine qui y vit. Entre la mer et le désert du Rub al-Khali, il y a une plaine désertique d’une largeur d’environ 250 à 300 kilomètres. En raison des conditions extrème de température et de végétation, la région est presque inhabitée, `l’exception des Bédouins et des travailleurs des champs de pétrole.

Dhofar

Le Dhofar est la région la plus au sud du sultanat de l’Oman et couvre environ un tiers de la surface du pays. Une grande partie de la région est constituée de désert aride. Le littoral autour de Salalah, la plus grande ville de la région, est la partie la plus fertile de la région et on y trouve beaucoup de plantations. Les petits villages situés proches de la côte vivent de la pêche. Les montagnes du Dhofar sont parallèles à la mer et caractérisé par des hauts plateaux et des oueds profonds. Les pentes du côté de la mer sont régulièrement fleuries en raison des vents et des pluies de la mousson du sud-ouest (« Khareef »). Dans l’arrière-pays, l’arbre à encens trouve ses conditions de croissance optimales.

Musandam

Musandam est une enclave omanaise au bord du Détroit d’Ormuz. Les Emirats Arabes Unis séparent Musandam du reste de l’Oman. Cette région de 2000 kilomètres carrés présente un monde montagneux époustouflant, avec surtout des roches calcaires. Le plus haut sommet de la région est le Jebel Harim de 2087 mètres de hauteur. La chaîne de montagnes s’étend jusqu’à la côte, où elle s’abaisse abruptement et forme un paysage de fjord avec d’innombrables petites baies. Musandam doit son surnom de « Norvège d’Arabie » à cette nature extraordinaire.