Idées de voyages uniques | Conseil individuel | Service de concierge assuré 24h/24h | Horaires d’ouverture 08 - 22 h

Voyager en Oman

Les vaccinations recommandées pour un voyage en Oman

Avant un voyage de longue durée, vous devriez en principe toujours vous renseigner auprès de votre médecin de famille ou du bureau de santé pour savoir si des vaccinations spéciales sont nécessaires pour la destination de votre prochain voyage. Surtout si vous emmenez des enfants avec vous, il est conseillé d’en parler au préalable avec votre pédiatre et d’obtenir les informations nécessaires. Actuellement, aucune vaccination spéciale n’est recommandée pour l’Oman.

Protection vaccinale de base

De nombreux vaccins sont généralement recommandés en France. Il s’agit des vaccins contre le tétanos, la diphtérie, la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, la polio, etc. Il est généralement recommandé de faire vérifier par votre médecin de famille, avec votre propre carnet de vaccination, si la protection offerte par les vaccins est encore suffisante ou si un rappel est nécessaire.

L’hépatite A

L’hépatite A est une maladie qui se transmet habituellement par l’eau potable contaminée ou par les aliments. Le risque de contracter l’hépatite A est donc relativement haut dans les pays où les normes d’hygiène sont douteuses. Comme l’Oman est l’une des régions du monde arabe où les normes d’hygiène sont presque les mêmes comme en France et en tout Europe occidentale, il n’y a pas de sur-risque de maladie ici. Cependant, tout comme dans d’autres pays où le risque de maladie de l’hépatite A est en fait très faible, il peut quand même y avoir un danger dans les fruits non pelés, dans les plats tièdes ou froids ou dans les fruits de mer comme les moules ou les huîtres qui ne sont pas suffisamment chauffés. Donc, si vous voulez vraiment être sûr, vous devriez vous faire vacciner contre l’hépatite A avant votre voyage. Le vaccin contre l’hépatite A est recommandé si vous voyagez régulièrement.

Le paludisme

En général, l’Oman n’est pas un pays où existe le paludisme. Mais le sud du pays atteint le statut de région à risque moyen de paludisme pendant les mois d’été, lorsque les pluies de mousson tombent sur le Dhofar. Pour cette raison, toute personne qui se rend dans la région autour de Salalah pendant la saison des pluies devrait vérifier auprès de son médecin de famille si une prophylaxie du paludisme serait raisonnable. Il n’y a pas de vaccination contre le paludisme, donc une prophylaxie est le maximum à pouvoir être effectué. Le risque de contracter le paludisme en Oman n’est pas si élevé que la prophylaxie du paludisme doive être un standard – elle ne peut être recommandée que dans des cas individuels et particuliers et uniquement sur avis médical spécial.