Idées de voyages uniques | Conseil individuel | Service de concierge assuré 24h/24h | Horaires d’ouverture 08 - 22 h

Les animaux d'Oman

L’Oryx

L’antilope du nom oryx appartient à la sous-famille des daims et est un genre à part. Son habitat traditionnel, c’est les paysages semi-arides ou secs comme la péninsule arabique. Par conséquent, l’Oman compte parmi leur habitat naturel. Là où le soleil brille toute l’année et où il fait souvent plus que 30 degrés en hiver, l’oryx arabe est chez lui.

Les caractéristiques des deux sexes sont leur fourrure très claire, presque blanche, et leurs cornes en forme de spirale, légèrement courbées. La hauteur des épaules ou du tronc est d’environ 80-100 cm, tandis que la longueur de la corne est généralement de 50-70 cm. Une autre caractéristique est le dessin de la tête en brun foncé et blanc. L’oryx arabe pèse généralement moins que 70 kilogrammes. La couleur claire de la fourrure est une adaptation à leur habitat naturel, car dans la lumière du soleil et la vibration constante de l’air chaude les oryx sont à peine visibles. Les oryx arabes ont besoin de très peu de liquide. Si peu que l’humidité de la rosée du matin ou le liquide qu’ils prennent avec leur alimentation leur suffit. Le liquide est non seulement absorbé par les plantes ou les feuilles, mais aussi par la fourrure d’autres animaux. En générale, ces antilopes se nourrissent de buissons secs, de bourgeons, de feuilles et d’herbes.

A l’origine, l’oryx arabe vivait sur toute la péninsule arabique et leur habitat s’étendait jusqu’à la péninsule du Sinaï. Cependant, cet habitat a été détruit par le braconnage par les populations étrangères et locales. Avec l’arrivée des véhicules à transmission intégrale, le dernier oryx vivant en liberté a été abattue en 1972. Quelques années auparavant, un programme de préservation de l’espèce avait été lancé aux Etats-Unis. En 1979, le gouvernement autour du Sultan Qaboos a lancé un projet de réintroduction et de libération dans la nature des déserts de l’Oman.

Jusqu’à aujourd’hui, les oryx arabes vivent toujours dans la région de Jiddat al-Harris au centre de l’Oman. Le terrain de l’oryx était autrefois inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1994, mais a été rayé de la liste en 2007 parce que les pâturages ont été fortement réduits. Le braconnage existe encore aujourd’hui, mais le gouvernement a pris des mesures de protection énergiques et a clôturé un vaste terrain. Actuellement, plus que 300 antilopes vivent dans la région de Jiddat al Harris. On peut les voir au Arabian Oryx Sanctuary Center. Comme les antilopes cherchent de l’ombre et du repos pendant la journée, il est conseillé de venir à l’aube ou au crépuscule pour voir les animaux.